L'HISTOIRE DU PICTURE DISC

 

 

 

 

 

 

 


Il est apparu timidement après la Première guerre mondiale aux Etats-Unis sous forme de pseudo-picture disc ou de cartons, devenu SHELLAC** (78 tours) entre 1930 et 1960, puis vinyl jusqu'à l'apparition du CD dans les années 1990.

La première firme américaine, R.C.A. éditera environ 25 S.P.D (Shella-Picture-Disc). Puis en France, de 1947 à 1953, la S.A.S.A en éditera 250, principalement sous le nom de Saturne et de Pathé Marconi.
Le Picture disc est donc un 78 tours ou un vinyl sur les deux faces duquel sont incorporés une photographie, une illustration ou des graphiques.

Le Picture Disc est vraiment un « objet » de collection que la plupart des amateurs n’écoute pas, à une exception près : s’il n’existe pas d’autre version vinyle de disponible pour l’album en question.

Pour les amateurs, je conseille un ouvrage très intéressant, "the illustrated Encyclopedia of Picture Discs" d'André et Valérie Decerf édité chez Lannoo/Belgique, 230 pages de photos de picture discs américains, français et japonais...

** Le 78 tours était fabriqué en SHELLAC (une résine d’origine animale secrétée par un insecte), cire, coton et ardoise. Mais la pénurie de résine lors de la deuxième guerre mondiale a forcé les fabricants à utiliser du vinyle. Le 78 tours commence à disparaître avec l’apparition du microsillon dans les années 50.

MMC Restons Curieux.png
picture disc vogue.jpg
picture disc saturne.jpg